Belle et riche rencontre avec les migrants hébergés au centre de Beterette

Aresitoyen

La Maison Pour tous d’Aressy  affichait complet samedi  soir (11 février), bien au-delà de ce qu’espéraient  les associations  Isard Cos, Menestrers Gascons et  Aresitoyen,  organisateurs de cette soirée.

Cette soirée qui avait pour objectif de favoriser les échanges, le dialogue et la  connaissance  de  l’Autre a attiré de  nombreuses personnes qui se sentent concernés  par l’accueil et l’avenir de ces jeunes migrants.

Autour du repas  partagé dont certains plats concoctés par les jeunes migrants volontaires accompagnés  par  les  adhérents et  bénévoles  des  associations   Aresitoyen , Isard Cos et  Menestrers Gascons , la musique, la danse béarnaise ont mis une joyeuse ambiance.

Ce moment  de partage et de  culture  a été particulièrement apprécié et  montre qu’au delà des mots ,des frontières, les  actes de solidarité et d’humanisme sont toujours essentiels.

View original post

Les fossoyeurs de la seconde République espagnole

Raymond San Geroteo viendra présenter et dédicacer son livre « Les fossoyeurs de la secondefossoyeurs République espagnole« , paru en septembre 2016 aux éditions Cairn, le mardi 7 mars de 16h00 à 18h00.

Il y a quatre-vingts ans l’insurrection fasciste en Espagne avait provoqué un des événements les plus dramatiques de l’histoire européenne du XXe siècle. L’Europe d’après-guerre s’est construite sur une mémoire sélective qui, pendant la guerre froide, a passé sous silence les chapitres les plus embarrassants. Depuis, une nouvelle  génération d’historiens a ouvert d’autres pistes d’investigations.
Ils dénoncent en premier lieu les études réductrices qui ont tenté de légitimer le coup d’état, le considérant comme une contre-révolution déployée pour éliminer le radicalisme du mouvement ouvrier. Pourtant, cinq ans auparavant, quarante-huit heures avaient suffi aux peuples d’Espagne pour assurer pacifiquement le triomphe de leur République. Les républicains accusés de tous les maux, voyant s’éloigner une nouvelle fois l’émancipation…

View original post 120 more words

En Ondas setm. 8 Georg Kremnitz / Lengas e poders (full version)

Ua edicion d’En Ondas per l’occitan, màgerment en companhia de Georg Kremnitz especialista e passionat – enter autas – de la societat occitana dens sas lengas.

  1. Lo seminari permanent Lengas e poders sedença de heurèr de 2017, comunicat per Joan Pèire Cavaillé.
  2. Un reportatge sus las assisas de la lenga occitana deus 14 e 15 de heurèr passats en Bearn. D’abòrd qu’encontraram a Maëva Caubet per tirar un bilanç costat Med’oc, organizator de las assisas e apuish a Georg Kremnitz (Prèmi internacionau Ramon Llull, vadut en 1945 en lo Württenberg) vienut per ua comunicacion a l’universitat de Pau au parat d’aquestas assisas de la lenga occitana lo 14 de heurèr de 2017.
    – Georg KREMNITZ (dir.) Histoire sociale des langues de France Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013, 31 €.
    Petite Histoire Sociale de la Langue Occitane : usages, images, littérature, grammaires, dictionnaires, F. P. Kirsch, G. Kremnitz, B. Schlieben-Lange coll., F. Gardi, pref. Perpinya Trabucaire, 2002, 20 €.
Las musicas d’En ondas :
  • Deishovida Fast Folk Vienna 1567
  • Miles Davis A kind of blues Flamenco sketches
  • Miles David A kind of blues All Blues
  • Miquel Gil Katà S’amaga
 Sonaus de Joan Francés Tisnèr Crane airways deu disc Transpòrts Tisnèr S.A. e lo remix de Francés Dumeaux tà sortir de l’emission

L’Escapada de Sèrgi Javaloyès

De non pas mancar aquesta escapada

lengaSèrgi Javaloyès viendra présenter et dédicacer son essai « Au mon de la langue / Au nom de la lenga » le samedi 4 mars de 15h00 à 18h00.
(présentation formelle de l’ouvrage à 16h00 pour une durée de 30 minutes environ).

Cet essai, paru aux éditions Reclams, pose trois questions essentielles sur la guerre des noms et graphies de la langue d’oc, sous ses formes béarnaise et gasconne :
Quelle est la relation entre le nom de la langue et son utilisation ?
Pour quelles raisons naissent des conflits acerbes concernant son nom et sa graphie, alors que la langue gasconne est, aujourd’hui, réellement en danger de mort ?
Y a-t-il une dérive identitaire et communautariste du mouvement béarnaiste et gasconiste ?

Sèrgi Javaloyès est né dans le quartier espagnol de La Marina à Oran (aujourd’hui Wahrān), en Algérie, en 1951. Il ne rencontre la langue occitane (le béarnais, ici) qu’à…

View original post 195 more words